“S’il y a bien une chose qui ouvre l’horizon, c’est précisément l’ignorance”

– Romain Gary –

Mon fils, qu’est-ce que tu fais au juste ?

Je m’appelle Mathieu Ceccarelli, j’ai 36 ans, je suis diplômé d’une école de commerce….. STOP ! BORING !

Je vois dans cet article un moyen de vous aider à comprendre ma manière de travailler pour une éventuelle collaboration. Si vous souhaitez voir un CV conventionnel, je vous invite à vous rendre sur mon compte Linkedin ci-dessous. Sinon vous pouvez reprendre au paragraphe suivant !

LinkedIn

Cela fait plus de 12 ans que je suis entré dans le monde professionnel et je pense que ma mère ne sait toujours pas ce que je fais. De l’acquisition et de la mesure de performance sur internet ! Mmmhhh … visiblement, ça la laisse sceptique !

Déjà, mon parcours ne l’a pas aidée puisque j’ai travaillé dans 3 secteurs différents et touché à pas mal de choses pendant toutes ces années. Télévision, finance, maintenant internet (et j’ai même écrit un quiz de foot pour l’Equipe). Pas simple de s’y retrouver donc. Pour ma part, j’y retrouve un fil directeur : l’envie de faire de la performance ! Hier c’était de faire gagner des parts d’audience à la télé. Aujourd’hui, ce qui me stimule, c’est de passer de 200 nouveaux utilisateurs inscrits quotidiens à 800. Le pendant analytique va de pair avec cela. Je peux passer des heures sur un tableau Excel ou sur Google Analytics pour comprendre un résultat. 

Une compétence est statique. Les qualités, elles, sont dynamiques

Les recruteurs suivent généralement des profils qui ont fait – à la ligne près – ce qu’ils recherchent. On recrute bien souvent sur des expériences et non sur des qualités intrinsèques !

La conséquence de cela est d’être potentiellement condamné à faire la même chose pendant 40 ans ! Oui, c’est long 40 ans… alors, j’ai plutôt fait le choix de voir plusieurs sous-jacents. Il s’agit d’une force incroyable car ce que j’ai appris auparavant me sert pleinement aujourd’hui. Nos compétences sont transversales !

Je peux commencer par vous parler de mon passage chez Eurosport en 2006 où j’ai passé des journées entières à analyser des audiences pour proposer la meilleure grille des programmes possibles avec un résultat probant à la clé car ce fut le record de la chaîne à cette époque. Cette expérience était de la vraie analyse pour savoir qu’un programme de poker suivrait bien un match de foot ou pour déterminer l’heure du coup d’envoi d’un match pour garder un maximum de téléspectateurs sur la chaîne.

Mon passage en finance m’a permis de savoir utiliser Excel à un niveau assez avancé et c’est plutôt pratique pour analyser des performances. J’y ai également acquis une certaine rigueur : par exemple celle qui vous aide à parfaitement structurer un compte Google Adwords.

Quant au quiz de foot…, le lien existe puisque cela me sert dans la rédaction de contenu pour savoir pondre plus rapidement des articles.

Toutes ces années d’expérience tissent mon identité d’aujourd’hui dans le secteur digital.

Désormais, à mon compte, je vends deux choses, aussi complémentaires que Véronique et Davina :

L’acquisition

Si je voulais me la jouer je pourrais parler de Growth Hacking, mais je perdrais définitivement ma mère. L’acquisition n’est pas une affaire de quelques heures et “hacks” pour attirer des clients potentiels sur votre site. Non, l’objectif c’est d’améliorer vos chiffres ou KPI sur la durée ! Donc bien entendu faire de l’acquisition n’exclut pas la rétention.

Selon votre activité, cela peut passer par du SEM, du SEO, du contenu, des réseaux sociaux… Il n’y a pas de recette miracle. Il faut avoir une approche unique pour chaque boîte. Acquérir des clients, c’est comprendre vos canaux d’acquisition, votre cible, leur comportement sur votre site. Vous devez comprendre pourquoi ils ne s’inscrivent pas, pourquoi ils parleront de votre produit à la machine à café, etc. Vous devez donc vous mettre à leur place. 

Ensemble, nous allons semer des graines, ajouter de l’engrais et mettre plus ou moins d’eau selon les saisons. Vous profiterez ensuite des nombreuses tractions qui feront décoller votre CA.

Pour contrôler tout cela, la deuxième facette de mon activité est essentielle.

La mesure de performance

J’espère que cette notion vous est familière. Sinon c’est comme aller à la chasse sans fusil.

En digital, il faut envisager de mesurer à peu près tout. À long terme, pour valider votre business model. À moyen terme, pour comprendre les ventes de vos produits. À court terme, pour comprendre le comportement de vos utilisateurs sur votre site.

Quand vous payez un clic 5€ sur Adwords pour un mot-clé, combien cela vous rapporte-t-il après 18 ou 24 mois ? Suivre votre activité avec des indicateurs de performance de plus en plus précis vous permettra d’ajuster ou de corriger le tir le plus rapidement possible.

Ensemble, nous allons définir des KPI, les mesurer et les suivre pour transformer radicalement votre activité. Ne dépensez pas des budgets démentiels sur Adwords ou Facebook pour simplement vous faire connaître. Mesurer vous aidera à mieux comprendre vos utilisateurs, donc à mieux les acquérir et à mieux les garder ! Ne faites pas de votre marketing un puits sans fond. MESUREZ, MESUREZ, MESUREZ ! Vous ne pouvez même pas imaginer tout ce que cela va vous apporter….

Vous l’avez certainement compris à travers ces lignes, mon objectif ultime est de contribuer à une réussite pleine et entière de votre activité. 

LinkedIn
Menu