Newsletter

L’art de l’évidence

L’année dernière, j’ai suivi une formation intitulée « Construire son offre ». L’un des points important était de comprendre que le marketing consiste à faire percevoir la valeur de son produit à un client. L’une des réflexions sous-jacentes est d’essayer de voir comment emmener son client d’un point A, qui correspond à un état présent d’insatisfaction pour aller vers un point B, qui est un état de progression que le client souhaiterait atteindre. 

Cette semaine, j’ai échangé avec un prospect, intéressé par ma nouvelle offre d’ateliers. Je lui ai adressé le message suivant :

Grâce à ce travail, tu pourras structurer ta réflexion autour d’éléments très concrets tels que :

  • le positionnement de ton offre
  • ta cible
  • ton recrutement
  • ta communication (la stratégie de contenu)
  • le choix de tes canaux
     

Il m’a répondu qu’il souhaitait un accompagnement plus opérationnel et surtout plus « poussé ».

En relisant ma réponse, je me suis rendu compte que j’avais été très évasif sur ce qu’il pouvait obtenir. Et cela est plutôt normal, car nous avons  tendance à considérer comme évident pour tous, une évidence pour nous. Et lorsque quelque chose est évident pour soi, on ne l’explicite pas spontanément. Or, si je me permets de proposer cet accompagnement stratégique, c’est parce que j’ai vu tellement de situations opérationnelles, que j’arrive à avoir une bonne idée de ce qui marche et surtout ne marche pas en acquisition. Et donc tout cela me paraît absolument évident désormais.

J’ai donc voulu reformuler de façon plus explicite ma réponse.

Ces ateliers doivent te permettre de :

  • Savoir ce que tu peux obtenir en SEO avant de te lancer dans une stratégie de contenu 
  • Savoir ce que tu peux obtenir en SEA avant de dépenser un budget conséquent sur Google Ads
  • Comprendre les exigences d’une stratégie de communication sur LinkedIn et les bénéfices pour ta marque
  • Comprendre ce que tu peux obtenir en faisant des publicités sur LinkedIn 
  • Comprendre les attentes de tes clients face à la problématique que tu cherches à résoudre
  • Mettre en valeur comment ton produit répond à leurs attentes. Si ce n’est pas le cas, comprendre pourquoi le produit n’y répond pas 
  • Trouver des axes de communication qui feront « tilt » dans la tête de tes clients
  • Mettre en place une stratégie de contenu
  • Avoir une meilleure compréhension des profils à recruter pour mettre en place ta stratégie d’acquisition

Grâce à cela, tu vas gagner du temps et de l’argent en évitant de reproduire certaines erreurs fréquentes. 

Ma réponse pourrait être encore plus concrète certainement. Mais l’idée est de lui faire sentir qu’à l’issue de cet accompagnement, il aura atteint l’état de progression évoqué plus haut.  

Cette semaine, je t’adresse donc la question suivante :

👉 Quelles sont les choses évidentes pour toi à propos de ton produit ou de ton offre, qui ne le sont pas pour tes clients ? 👈

Pour une fois, je t’invite même à prendre un papier et un crayon pour en noter le plus possible. Tu peux ensuite observer si ce sont des éléments sur lesquels tu as l’habitude de communiquer (et même d’insister).

Quatre semaines après avoir lancé cette série de questions, j’ai reçu plusieurs messages positifs. J’aimerais vraiment avoir ton retour d’expérience et savoir si tu recommanderais ce contenu à un de tes amis entrepreneurs.

Je te remercie et te souhaite une bonne fin de weekend.

Mathieu Ceccarelli

Menu